L’importance de la position à la table

positiontable2.jpg

Je n’en parle pas beaucoup dans mes articles mais la position est un des paramètres super important au poker car plus on parle dans les derniers plus on a d’informations pour pouvoir avoir un bon read sur le jeu de nos adversaires. Voici un article de Pokers News sur l’importance de la position :

« Le néophyte entend vite parler de l’importance de la position à une table poker. La position est en fait encore plus importante que ce que l’on pense.

Une bonne ou une mauvaise position change littéralement l’intérêt de votre main de départ. La meilleure position se situe devant le bouton du donneur, la pire est d’être assis « under the gun », à gauche de la Big Blind. Ainsi, il est important de savoir que certaines mains fortes valent moins le coup en position précoce et des mains plus marginales prennent de l’intérêt à des positions plus tardives.

Imaginons que nous jouons dans une partie à 10 joueurs et que nous partageons les joueurs à la table en 3 catégories (excluant pour le moment les blinds), que nous appellerons les positions précoce (« early » – E), moyenne (Middle – M) et Tardive (L pour Late).

positionlatable.gif

On appelle la première position « under the gun », les deux positions à la droite du croupier sont appelées respectivement le « cutoff » et le « hijack ».

Le tableau suivant peut être utilisé comme guide pour savoir si vous pouvez lancer une relance avec certaines mains. Il montre aussi avec quelles mains vous devriez jouer contre une relance. Notez que ce groupe de mains est plus petit : vous devez avoir une très bonne main pour jouer contre une relance.

mainsetposition.bmp

Bien entendu, la relance et la sur-relance ne sont pas les deux seules actions dans la panoplie du joueur. Vous pouvez aussi décider de suivre (« limper »). Vous le ferez avec des mains spéculatives comme des cartes connectées (5-6) et avec de petites paires (6-6). Votre tapis doit être important et les blinds petites. De cette façon, le fait de suivre n’entame pas excessivement votre tapis.

Ce tableau est un bon guide de base pour savoir comment jouer dans une partie de relances, et cela vaut le coup de la garder à vos côtés quand vous débutez. Il peut paraître assez serré au premier abord mais il est plus relâché concernant les positions tardives. Il montre une grande différence de stratégie entre la sélection des mains de départ selon les positions. Par exemple, A-10 en position tardive vaut aussi bien le coup que AQ assortis « under the gun ».

Voici quelques avantages de la pratique du jeu en position :

Meilleure connaissance des mains des adversaires

Un joueur dans la meilleure position (c’est à dire qui est dernier à parler) peut prendre sa décision avec le maximum d’information. Bien entendu les joueurs peuvent masquer leur main en checkant avec une forte main ou en bluffant une main faible. Mais, en général, un pot où il est fait parole avant vous au bouton est un pot que vous avez de grandes chances de gagner avec une relance.

Une mise pour voir

Sur les dernières cartes du tableau, vous pourrez aussi agir avec plus de connaissance de la force des mains de vos adversaires. Disons que vous êtes en face à face jusqu’à la rivière avec AQ sur un tableau de Q-J-J-10-2. Un tableau effrayant.

Si vous êtes le premier de parole, et que vous ne savez rien de la force de votre adversaire, vous allez opter pour parole. Si vous êtes « en position » et que votre adversaire a fait parole, il a moins de chance d’avoir une main forte. Vous pouvez vous glisser furtivement dans le pot avec votre paire max et un « kicker » fort, et être récompensé.

Tenter un bluff

Si vous êtes en position et que vous avez plus d’information, vous avez plus de chance de comprendre la faiblesse de votre adversaire de tenter un bluff. Prenons le même tableau Q-J-J-10-2. Mais cette fois-ci, vous n’avez rien. Votre adversaire fait une toute petite mise au pot. Cela pourrait bien être un « stopper », une mise défensive. Cela signifie souvent que votre adversaire qu’il veut éviter une grosse mise ou une relance. Si vous pensez que votre adversaire peut jeter sa main, attaquez ! Cette stratégie ne serait pas possible hors position, c’est à dire sans l’information que vous donne la petite mise de votre adversaire.

Jouer aux blinds

Le tableau ne donne pas d’informations sur le jeu de la petite ou de la grosse blind. Les joueurs inexpérimentés font souvent l’erreur de suivre trop de relances depuis les blinds. Souvenez-vous que les blinds jouent les premiers après le flop, et donc, dans la pire des positions à la table. Ils souffrent de toutes les incertitudes du jeu hors position.

Réduisez le nombre de « calls » que vous faites depuis les blinds et soyez vraiment actifs lorsque vous êtes au bouton. »

En espérant que cet article aidera quelques uns d’entre vous. A bientot

 

gta legende |
metalgear |
boblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spartanseize
| battle
| programateurpilout